Les Quatres Nobles Vérités

Publié le par Jadis

Les Quatre Nobles Vérités « Catvari-Ariya-Satyani » désignent la réalité vraie de la condition humaine. Elles sont merveilleuses, parce qu’en même temps qu’elles montrent les aspects dramatiques de cette condition, elles indiquent aussi les moyens de s’en préserver. Elles constituent les données de base de la philosophie bouddhique : elles sont les premiers pas dans la voie de l’Enseignement progressif. Exposées de façon simple et claire par le Tathagata aux cinq ascètes, lors du premier sermon dénommé le Sermon mettant en mouvement la Roue de la Loi « Dharma Cakrapravartana Sutra », plus connu sous l’appellation de Sermon de Bénarès. Depuis cette date, il a ouvert la porte de la Libération à des millions d’adeptes du Tathagata.

sermon-benares

roue-dharma
La Souffrance (Dukkha Sacca)
La première noble vérité est que l'existence est imbue de souffrances : "Naître c’est souffrir, vieillir c’est souffrir ; être malade c’est souffrir ; mourir c’est souffrir." Tout au long de cette existence, la souffrance ne cesse de manifester sous toutes ses formes, à la moindre occasion elle se manifeste par un acte ou un sentiment de l’homme. D’ailleurs, les cinq agrégats « skandhas » d'attachement (à savoir la forme, la sensation, la perception, la volonté et la conscience) sont aussi des souffrances. La souffrance revêt trois aspects : la souffrance physique et mentale ; la souffrance causée par le changement ; la souffrance causée par le conditionnement.

Les Causes de la Souffrance (Samudaya Sacca)
La deuxième noble vérité concerne l’Origine de la Souffrance, ou exactement les causes constituantes de la douleur. Les causes ont pour noms : la luxure (kama), l’ambition ou l’attachement (raga), la colère ou l’aversion (dvesa), l’ignorance (avidya) et l’égoïsme (asmita).

L’Extinction de la Souffrance (Nirodha Sacca)
La troisième vérité montre en quelque sorte la nature véritable de l’esprit humain, après qu’il se soit débarrassé de tous les voiles d’illusions qui l’entravent et le font souffrir inutilement. Selon le degré de cessation atteint, on obtient un des quatre stades de libération (Sotapanna, Sakadagamin, Anāgāmi et Arhat).

La Voie vers l’Extinction de la Souffrance (Marga Sacca)
Cette quatrième noble vérité contient l’ensemble des moyens permettant d’anéantir les causes mêmes de la souffrance avant qu’elles ne se manifestent. C’est le chemin rayonnant conduisant au Nirvana, un chemin longeant les précipices et les abîmes mais bordés heureusement de cordes solides que sont les Huit Branches de la Roue du Dharma ou le Noble Chemin Octuple « Aryastangikamarga ».

Par sa détermination, sa foi et sa persévérance, l’adepte accède progressivement aux Quatre Niveaux de Perfectionnement du Petit Véhicule. Ensuite il pourra s’orienter vers la voie des Six Perfections du Bodhisattva pour parvenir à l’étape définitive du Parfait Éveillé, dans le Grand Véhicule.

Pour en savoir plus : Les Quatres Nobles Vérités par Ajahn Sumedho

Publié dans Bouddhisme

Commenter cet article