Thaïlande

Publié le par jadis

Sur la route des temples du Siam

Un voyage intense pour ressentir les parfums et les couleurs du royaume du Siam : Bangkok, Sukhothai et ses bouddhas majestueux, Chiang Mai et les temples…

Sans oublier le sourire légendaire et inaltérable des thaïlandais, quel bonheur !

Voir la galerie photo
thailande.gif

BANGKOK
bangkok1


bangkok2
Une agréable promenade le long de la rivière Chao Phraya permet de découvrir de somptueux temples, joyaux du bouddhisme Thaïlandais : le Grand Palais – cité qui renferme jardins, palais et temples dont le Wat Phra Kaew (temple du bouddha d’Emeraude) ; le Wat Pho (temple du Bouddha couché), célèbre pour son gigantesque bouddha doré (46 mètres de long sur 15 mètres de haut) aux semelles incrustées de nacres et sa collection de 394 bouddhas.

Le Wat Arunatchawararam (Temple de l'Aube), porte le nom de la divinité hindoue Aruna, pour commémorer l'instant de l'arrivée du roi Taksin à Bangkok en 1767. Le wat comprend quatre petits prangs à chaque angle, qui abritent des statues de Nayu (la divinité du vent) à cheval. Les points cardinaux sont matérialisés par des mondops. Le très fort taux d'inclinaison des escaliers du prang central atteste de la difficulté d'atteindre les niveaux supérieurs de l'existence.
Les niveaux construits au-dessus de la terrasse supérieure, qui forment la pointe du prang, symbolisent, de bas en haut, le Traiphum, le paradis Tavatimsa et le Devaphum surmonté de la foudre (vajra), l'arme d'Indra. Le Traiphum évoque les trente et un mondes de la réincarnation, le paradis Tavatimsa, la sphère des trente-trois dieux, et le Devaphum, le sommet du mont Meru.

Parmi les autres monuments à voir absolument : le Wat Benchamabophit (Le Temple de Marbre), le Wat Suthat et la Grande Balançoire, le Wat Rajanada et son marché aux amulettes, le Wat Traimit (Temple du Bouddha Doré) qui abrite un Bouddha en or de 3 mètres.

AYUTTHAYA
ayutthaya1.jpg


ayutthaya3
Subjugué par la beauté de ce musée à ciel ouvert qui offre de magnifiques vestiges de temples datant du XIVème au XVIIIème siècle. Ces ruines, inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco, sont parmi les plus impressionnantes du pays. Ancienne capitale du royaume du Siam, Ayutthaya est entourée de rivières sur lesquelles on peut faire d’agréables promenades en bateau.

Le Wat Phra Si Sanphet est le temple le plus vaste de la ville. Il servit de palais à plusieurs monarques. L'alignement des 3 grands chédis représentant les 3 premiers monarques d'Ayutthaya est très célèbre.

Le Wat Mongkhon Bophit est un monastère reconstruit en 1951 qui renferme l'une des plus grande statue de Bouddha de Thaïlande, un bronze datant probablement de la fin du XVème siècle.

Le Wat Chai Watthanaram, fondé en 1630 par le Roi Prasat Thong. Ce temple qui borde la Mae Nam Chao Phraya a été conçu sur le modèle du sanctuaire central d'Angkor Vat au Cambodge. Par ailleurs, Ayuthaya est un lieu plein de légendes, on raconte que la reine Sri Suriyothaï lanca en 1659 une armée d'éléphant montée par des femmes contre les envahisseurs birmans.

Le Wat Lokkayasutha est un monastère contigu au Wat Worachettharam comporte un grand bouddha couché, en briques revêtues de stuc, long de 29 m. On pense que les ruines des larges piliers hexagonaux appartenaient à l’Ubosot.

PHITSANULOKE
phitsanuloke
Le temple Wat Phra Sri Ratana Mahathat, qui abrite le Bouddha en bronze doré le plus beau de la Thaïlande, appelé Phra Buddha Chinnarat. Il dépeint Bouddha dans la position de surmonter Mara, aussi appelé la soumission de Mara. Une inscription en pierre indique qu'il a été modelé il y a plus de 700 ans par le roi Mahathamaracha Lithai de dynastie Sukhothai.

Plusieurs copies fidèles du Phra Buddha Chinnarat sont présentes dans d'autres temples, y compris au Wat Benchamabophit à Bangkok et au Wat Saranat Thammaram à Rayong.

SUKKHOTAI
sukkotai
Inscrites au patrimoine mondial de l’humanité et classées parc historique, les ruines de cette ancienne cité fortifiée sont de véritables trésors historiques.

Sukhothai, « l’aube de la joie », offre des vestiges datant du XIIIème au XVème siècle, considéré comme l’âge d’or de la civilisation thaïlandaise et dont le style fait référence en matière d’art classique thaï.

On y admire des sites grandioses, des temples imposants tel que le Wat Mahathat et de gigantesques bouddhas.

LAMPANG
lampang.jpg Lampang se situe dans la vallée de la Wang. Selon son mythe fondateur, Lampang remonterait à la période d'Hariphunchai (Dvaravati VIe-XIe siècle). Lampang fut ensuite une cité importante du royaume de Lanna (à partir du XIII° s).

De nombreux temples de Lampang sont du style birman, notamment le Wat Sri Bunrueang et le Wat Pa Fang. Le Wat Phra That Lampang Luang, situé sur le site de la vieille ville, est au contraire dans le style traditionnel du Lanna. Le Wat Phra Kaeo Don Tao, sur la rive orientale de la Wang, aurait abrité le Bouddha d'Émeraude entre 1436 et 1468. Le Wat Phra That Chedi Sao (Temple des vingt chedis) est connu pour ses rangées de 20 stûpâs. Le Wat Prathat Jom Ping et le Wat Lai Hin, situés dans le district de Koh Ka, sont également renommés.

CHIANG MAI
chiangmai.jpg Située dans une région très montagneuse, aux vallées fertiles et traversées de rivières, Chiang Mai est une belle cité fortifiée qui charme par la douceur de vie qui y règne. Ses habitants possèdent une identité culturelle unique et l’une des plus riches de Thaïlande.

Chiang Mai compte plus de 300 temples éparpillés dans la ville et ces alentours. Dont le Wat Phra Singh, le Wat Phan Tao et le Wat Umong, parfaitement représentatifs du style Lan Na ; le Wat Chedi Luang ; le Wat Suan Dok ; le Wat Chet Yot et le Wat Chiang Man.

Les alentours de Chiang Mai offre également de très belles découvertes. Le Wat Phra That Doi Suthep, un des temples les plus sacrés du nord. Le wat peut être atteint par un escalier de 309 marches. Selon la légende, un moine appelé Sumanathera a eu un rêve, dans lequel un dieu lui a dit d'aller à Pang Cha et de rechercher une relique. on dit que Sumanathera y a trouvé un os, que beaucoup pensent être un os de l’épaule de Bouddha. La relique a montré des puissances magiques, elle a rougeoyé, elle pouvait disparaître, elle pouvait se déplacer et se répliquer.

Publié dans Voyages

Commenter cet article